HOMMAGE 2017 À JORGE SEMPRUN

Mercredi 7 juin 2017

Il y a 6 ans déjà disparaissait Jorge Semprun. Ecrivain, scénariste, humaniste, européen dans l'âme, fils de Républicain espagnol exilé avec l'arrivée au pouvoir de Franco, résistant, déporté et rescapé de Buchenwald, responsable du PCE clandestin puis exclus du parti dans les années 60, Ministre de la culture de Felipe Gonzalez, membre de l'Académie Goncourt... telle était la vie de celui qui rescapé des camps a préféré Vivre plus qu'Ecrire.

Une vie riche, à l'image du 20ème siècle avec ses aléas, ses engagements déçus, ses convictions profondes, sa lucidité face aux prétentions d'un grand soir qui jamais n'arrive, de ces grèves générales qui empêchent le pays d’avancer et quelques écrits sans lendemain.

Nous avons eu donc hier une fin de journée émouvante pour l'hommage à Jorge Semprun.



Enterré à Garentreville, dans le Gâtinais entre Pithiviers et Nemours, enterré aux côtés de son épouse, Colette Leloup, enterré dans le drapeau de la République espagnole et avec depuis maintenant 4 ans la présence d'une urne contenant de la terre de Biriatou comme une réponse symbolique à l'un de ses écrits, Jorge Semprun nous a donc quittés il y a 6 ans.

Tout d'abord donc au cimetière de Garentreville, où aux côtés de la gerbe de l'AAJS ont été posées des gerbes de l'AFMD-77 de la MHRE-89 ainsi que des communes de Blois, de Vaux le Pénil et de Biriatou.

Je tiens à remercier Maryvonne Brauschweig et Michel Garnier pour l'AFMD-77, Gabrielle Totta pour la MHRE-89 de leur présence ainsi que celle de Colette Llech, adjointe au Maire de Vaux le Pénil. Un grand merci pour la fidélité des trois communes et celle de leur maire respectif : Marc Gricourt , Pierre Herrero et Michel Hiriart




Un hommage ; une cérémonie.... on pourrait considérer qu'il s'agit encore une fois de se tourner vers le passé mais non au contraire, il s'agit, forts du passé, de construire le présent et l'avenir en sachant que pire est une phrase telle que "du passé faisons table rase"... Elle signe en cette année 2017, la victoire des démocrates contre une idéologie que nous croyions destinée à rester un souvenir cruel du passé
.



Laurent BONSANG
Président de l’AAJS




















Nous nous sommes ensuite retrouvés à la Tête des Trains à Tousson, pour une conférence de Maryvonne Braunschweig, sur la vie d'Adélaïde Hautval, résistante déportée au camp de Birkenau et juste parmi les nations. Nous présenterons très vite cette conférence...


Association des Amis de Jorge Semprun

14 Rue Carpeaux •  75018 • ParisFrance