Vous trouverez ici une somme des œuvres filmiques de Jorge Semprun.

Interview :
Serge Tubiana interroge Jorge Semprun sur le Cinéma...




JORGE SEMPRÚN, CINÉASTE DE LA MÉMOIRE

Le 7 juin dernier, disparaissait un grand écrivain de la mémoire, une figure universelle. Né à Madrid en 1923, Jorge Semprún a pourtant écrit toute son œuvre en français. Témoin de plusieurs guerres : civile en Espagne, mondiale en Allemagne où il est déporté à Buchenwald ; il s’implique personnellement dans la résistance puis dans le Parti Communiste Espagnol. Romancier et scénariste, ses récits sont portés sur la toile par de brillants réalisateurs...

La guerra ha terminado. La guerre est finie. Jorge Semprún. Alain Resnais

FILMS EN SELECTION AU FESTIVAL DU FILM ESPAGNOL DE NANTES

HOMMAGE A JORGE SEMPRUN

La guerre est finie, Alain Resnais, 1966
1965. Diego, un militant du Parti communiste espagnol vit en éxil à Paris. Il passe régulièrement la frontière sous des identités d'emprunt assurant ainsi la liaison entre les militants exilés et ceux restés en Espagne. De retour d'une mission difficile, il se prend à douter du sens de son action et des moyens mis en oeuvre.



L'aveu, Costa-Gavras, 1970
Prague, 1951. Un haut responsable politique tchécoslovaque se retrouve accusé d'espionnage au profit des États-Unis. Désavoué par sa femme, brisé par la torture, il finit par avouer au tribunal des crimes qu'il n'a pas commis, alors que les chars russes entrent dans la ville.



L'aveu, Costa-Gavras, 1970

Section spéciale, Costa Gavras, 1975
1941. Suite à l'assassinat d'un officier allemand par un jeune militant communiste, Pierre Pucheu, le ministre de l'Intérieur auquel les pleins pouvoirs viennent d'être attribués, tente de faire voter une loi d'exception pour juger six autres militants...



Scénariste, sauf mention particulière

1966 : Objectif 500 millions de Pierre Schoendoerffer
1966 : La Guerre est finie d'Alain Resnais
1969 : Z de Costa-Gavras



1969 : Z de Costa-Gavras

1970 : L'Aveu de Costa-Gavras
1972 : L'Attentat d'Yves Boisset
1974 : Les Deux mémoires : réalisation et scénario27
1974 : Stavisky d'Alain Resnais



Stavisky d'Alain Resnais (1974)



1975 : Section spéciale de Costa-Gavras
1976 : Une femme à sa fenêtre de Pierre Granier-Deferre



Une femme à sa fenêtre de Pierre Granier-Deferre (1976)

1978 : Les Routes du sud de Joseph Losey
1986 : Les Trottoirs de Saturne de Hugo Santiago
1991 : Netchaïev est de retour de Jacques Deray : adaptation de son roman par Dan Franck et Jacques Deray
1995 : L'Affaire Dreyfus d'Yves Boisset (TV)
1997 : K d'Alexandre Arcady




K d'Alexandre Arcady (1997)

2010 : Ah, c'était ça la vie ! de Franck Apprederis (TV)
2011 : Le Temps du silence de Franck Apprederis (TV)


Le Temps du silence de Franck Apprederis (TV) ( 2011)

Divers
1967 : Je t'aime, je t'aime d'Alain Resnais (rôle)
1998 : Che : Muerte de la utopia ? documentaire de Fernando Birri (témoignage)
2005 : Dionisio Ridruejo, la forja de un demócrata documentaire de Pilar Serrano (témoignage)
2008 : Bucarest, la memòria perduda documentaire d'Albert Solé (témoignage)
2009 : La Traversée du désir d'Arielle Dombasle (témoignage)
2009 : Les Chemins de la mémoire (Los caminos de la memoria) documentaire de José Luis Peñafuerte (témoignage)

JORGE SEMPRUN ET LE CINÉMA FRANÇAIS
L'entretien
en 1999




Association des Amis de Jorge Semprun

14 Rue Carpeaux •  75018 • ParisFrance