Pourquoi L'Europe ?
PAR LAURENT BONSANG, PRESIDENT DE L'ASSOCIATION DES AMIS DE JORGE SEMPRUN

Parmi les questions que certains peuvent se poser actuellement : Pourquoi avoir fait l'Europe? A quoi sert de voter aux élections européennes? Je pourrais citer d'autres interrogations.



Aujourd'hui où nous célébrons le 40ème anniversaire de la révolution des Oeillets au Portugal qui sera suivie cet été par le 40ème anniversaire de la chute des Colonels en Grèce (dont les nostalgiques appartiennent au parti nazi "Aube dorée" qui s'affirme comme le FN grec), nous avons une réponse fondamentale : la liberté, la démocratie, l'Etat de droit, la lutte contre toutes les dictatures celles qui sont tombées dans les années 70 au Portugal, en Grèce, en Espagne ; celles qui sont tombées en 1989 avec la chute du Mur de Berlin et la fin du rideau de fer.

Je fais toujours remarquer que les périodes de développement de l'Europe, de la communauté européenne et désormais de l'Union européenne, sont comme une suite logique des choses. Je préfère parler de développement que d'élargissement.

En effet, nous avons commencé à 6 autour de la réconciliation franco-allemande.

Puis au début des années 70, ce sont 3 arrivants dont un se pose toujours la question "to be or not to be" : ces 3 pays voulaient auparavant construire une autre Europe, le mythe toujours présent ici et là de “l’autre Europe”, leur Europe était basée que que sur le libre échange et sans intégration, l’Europe de l'AELE sans projet fondamental.

Les années 80, c'est l'arrivée des 3 pays que j'ai cité qui se sont sortis des dictatures de Salazar, de Franco et des Colonels dans les années 70.



Un développement que l'on oublie souvent survient juste après la chute du Mur de Berlin avec la réunification allemande au tout début des années 90. La réunification allemande a été aussi un développement de l’Europe.

Années 90, la chute du Mur de Berlin et la fin du rideau de fer permet à 3 pays neutres pendant la Guerre froide de rejoindre la communauté européenne.

Années 2000, hormis Chypre et Malte, c'est l'Europe réunie, c'est la fin de la division artificielle de l'Europe imposée à Yalta avec l'adhésion de ceux que l'on appelle les pays d'Europe centrale et orientale, ceux qui étaient de l'autre côté du Mur, ceux qui subissaient la Stasi, le KGB, la Securitat, l'invasion en Hongrie en 1956 et en Tchécoslovaquie en 1968, la période où les "bombes étaient à l'Est et les pacifistes à l'Ouest" pour paraphraser une célèbre phrase de François Mitterrand.


 
Mais les raisons d’avoir construit l’Europe dépassent naturellement la question de son développement territorial et les commémorations de cette année tant sur le centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale que sur le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie et de la libération de l’Europe sont là aussi pour nous rappeler les raisons fondamentales de l’Europe. Faire la paix entre les Européens et rendre la guerre entre Européens non seulement impossible mais surtout impensable. Cela peut faire sourire aujourd’hui qu’un tel rappel car nous sommes habitués à vivre en Paix dans l’Union européenne, à pouvoir nous rendre dans les autres pays européens et à considérer les autres Européens comme des amis.



Voilà donc pourquoi avoir fait l'Europe. Qu'elle ne soit pas parfaite, c'est évident, que nombres de politiques sont à repenser, c'est certain, mais n'oublions pas pourquoi l'Europe s'est construite malgré ses imperfections, et évitons d'envoyer dans un mois exactement, le 25 mai, des nostalgiques de Salazar, des phalanges, des Colonels, des Pétain, Henriot, Laval, de cette extrême droite arrogante et revancharde qui a toujours été contre la construction européenne puisque son Europe à elle, à l'extrême droite, est celle contre laquelle justement nous avons construit l’Europe. Il n’est pas étonnant que l’extrême droite européenne se soit toujours déclarée contre l’Union européenne, contre la construction européenne, car les valeurs de l’extrême-droite ne sont pas celles de la construction européenne.

Laurent Bonsang



Association des Amis de Jorge Semprun

14 Rue Carpeaux •  75018 • ParisFrance